Un Sens A La Vie


 » Présentation rapide du livre
Auteur : Dominique BOURGON
Nombre de pages : 194
ISBN: 2-02-091788-9

 » Résumé
Ce livre est un recueil de 25 histoires indépendantes pour la majorité même si certains personnages se retrouvent dans l'une ou l'autre. Au travers des destins des habitants d'une cité, voire d'un immeuble, l'auteur nous montre la vie, ainsi que son évolution. Les sujets abordés sont donc à propos d'enfants, d'adolescents, d'adultes comme de personnes âgées. Ils racontent leur vie, qui tourne donc autour de la famille, du chômage, de la découverte de l'amour et de la sexualité, de l'évolution de la société, de violence ou tout simplement d'un fait divers.

Ces histoires ont toutes été écrites par Dominique BOURGON, une gardienne d'immeuble, qui du haut de ces quelques 50 ans, a souhaité retranscrire la vie de ses voisins.

 » Avis : Ne laisse pas de porte ouverte vers un espoir pour les cités
Dominique BOURGON ayant eu envie d'écrire ce livre à la suite du suicide d'une des occupantes de son immeuble, il est normal qu'il ne soit pas en permanence tinté d'humour, de joie ou d'espoir. Dans certains chapitres, des petits moments de bonheur sont malgré tout racontés, mais ce n'est pas la priorité de ce livre. N'ayant pas vécu en cité, mon jugement est forcément différent de personne ayant connu cette vie. Et c'est dans ce contexte de 'découverte' que j'ai abordé ce livre, et sur ce point, j'ai été déçu de surtout lire des clichés.

Les récits que j'ai trouvés les plus intéressants sont :
  • sans-papier : pour la conclusion, et en particulier la dernière ligne
  • le concert de laurie : l'un des rares moments de quête du bonheur dans ce livre
  • main gauche, main droite : pour le style rythmé et typé
  • lumière potentielle : affiche bien le décalage et l'insouciance entre les 2 mondes
  • Je me suis assise et j'ai compté les morts : pour la chronologie du changement de la vie dans les cités
  • Derniers jours : pour la description de la montée de la paranoïa
Vous l'aurez compris, les chapitres racontent effectivement des histoires différentes, mais les styles varient aussi, et c'est le point qui m'a permis d'en terminer la lecture.

Donc, ce livre ne permet pas de se faire une idée sur la vie dans les cités, mais plus de certains éléments de la vie au quotidien, et le style utilisé et changeant permet de vraiment passer d'une histoire à une autre.



» Commentaires


Aucun commentaire pour cette page.


Si vous souhaitez ajouter un commentaire,
vous devez être identifié.




Page modifiée le : 09/07/2009
Site modifié le : 07/08/2013


Valid XHTML 1.0 Transitional