Les Problèmes de la Société Actuelle


Sujet traité le 21/08/2006

Depuis maintenant quelques temps, qui se compte en mois et en annees, je me pose des questions sur l'évolution de la société. Il est important de noter que par 'Evolution', je parle des changements, pas nécessairement dans un sens 'positif'. Avec tous les problèmes actuels qui existent, et certains qui existeront toujours, j'ai voulu m'interesser d'avantage aux problèmes liés à la vie de famille, sujet que je considère comme l'un des plus importants. Mais, comme tout est relié, je vais nécessairement faire des embardées dans des domaines autre que la vie de famille.

N'étant pas sociologue et n'ayant pas suivi de formation d'analyste, je me base simplement sur ce que j'ai pu constater aujourd'hui, ainsi que sur les livres et articles que j'ai pu lire sur le sujet.

Le fait marquant de la société contemporaine est l'éclatement de la famille. Je pense que ce problème est à l'origine de la majorité des incidents actuels. Cette analyse parait bien sur rapide, mais elle est également réfléchie. En effet, nous allons voir quelques cas concrets, et voir si une famille soudée pourrait être une solution.

Le premier cadre concerne les jeunes. Quels que soient les jeunes en question (des banlieues ou non, intégrés ou non, ...), un certain nombre de problèmes ressortent centrés autour d'un même point : la désillusion. Cette désillusion peut entrainer 2 comportements principaux : un comportement agressif extériorisé (par exemple le vandalisme, la violence envers les autres) ou un comportement agressif intériorisé (manifesté par des tentatives de suicide, ou un mal-être permanent). Les raisons de la désillusion chez les jeunes sont actuellement dues aux problèmes liés au Chomage, le grand mal de notre société.

Je pars du principe que dans un contexte familial favorable, ces comportements agressifs pourraient être fréquemment canalisés. J'ai eu la chance d'avoir une famille présente, qui aide à faire les bons choix, et qui était présente lors de problèmes. Il est évident que se sentir soutenu par les siens évite de nombreux problèmes, et permet principalement de ne pas se sentir seul à affronter le monde extérieur.

En dehors du contexte des Jeunes, cher aux journalistes car gages de bonnes audiances, les problèmes de chômage et de sans-abris sont également des sujets pour lesquels une famille présente pourrait aider en partie. Dans le cas des sans-abris, je comprends bien sur qu'on ne veuille pas être un fardaux pour les autres, mais si la famille est réellement liée, ce n'est pas un fardaux que d'accueillir quelqu'un chez soi. Demain, un membre de ma famille se trouve obligé de vivre dans la rue à cause d'un manque de ressource, il me parait évident que je ne le laisserai pas comme cela. La raison là encore est l'attachement à la famille. Dans le cas du chômage, le problème est bien sur différent : on ne peut pas trouver du travail pour tous les membres de sa famille. Mais sans pour autant être dépendant de sa famille, un lien fort permet de ne pas passer à côté de certaines opportunité, voire de les créer. Ce point est évidemment difficilement défendable, mais je suis malgré tout persuadé que la famille est tout de même une partie de la solution.

En paralèlle, on voit que les 15 000 morts dus à la canicule en 2003 étaient majoritairement des personnes seules. La encore, une personne entourée avait plus de chance que quelqu'un vivant seul. La famille éclatée est donc responsable d'une partie de ces morts.

Mais, en dehors de l'aspect purement impacts sur la société, l'origine de l'éclatement de la famille vient lui aussi de l'évolution de la société.

Dans un premier temps, la société de consommation pousse les personnes à se lasser de ce qu'ils ont, et même à vouloir s'en débarasser au bout d'un certain temps. Comme nous vivons de plus en plus longtemps, le risque de se lasser des personnes qui nous entourent est statistiquement grandissant. Ceci se manifeste donc dans la croissance permanente du nombre de divorces. Les divorces n'ont évidemment pas comme seule origine le concept et le principe même de la société de consommation. Dans certains cas, il s'agit tout simplement d'une incompatibilité d'humeur ou de vie, mais souvent, ces séparations se passent assez rapidement après un engagement.

Les différentes tentations qui peuvent amener un couple à se séparer, et donc une famille à se briser, sont renforcés par un autre problème : la mobilité. Alors qu'il y a encore seulement 30 ans, lorsque l'on se retrouvait à changer de ville, c'était majoritairement par choix, de même pour le changement de travail. On pouvait faire toute sa vie dans la même société, ce qui est aujourd'hui totalement impensable. Ce qui pose problème est que maintenant, un couple est fréquement amené à se séparer pour raisons professionnelles. Ces séparations qui ne durent qu'un temps ont 2 types de fin : le couple se renforce (soit par un déménagement, soit par un retour en arrière) ou le couple se détruit. Ce second cas étant facilement démontrable par des statistiques, dont la durée moyenne avant une séparation est de 7 ans. Apparemment, un couple qui a été séparé pendant 7 ans (avec juste les week-ends et les vacances ensemble) a plus de chance d'entériner cette séparation que de rester en couple.

Le dernier point, et non le moindre, concerne ce que certain appelle la liberté. Je considère que trop vouloir abuser de sa liberté est non seulement une preuve d'égoïsme, mais également une preuve de bétise. Quand on dit que sa liberté s'arrête là où commence celles des autres, ce n'est pas faux. Mais la limite après la liberté n'est pas fixé uniquement par le droit, mais également par les devoirs. Je pense que nous avons tous des devoirs face au couple dans lequel nous sommes, qui n'ont pas pour seul but de simplement rester un couple, mais qui sont également une preuve de respect de l'autre. Donc, qu'on m'explique en quoi le nombre de conquête est un gage de liberté ?

D'ailleurs, par rapport à la liberté, un point non négligeable concerne la lutte devenue inutile (en tout cas en France) à propos de la liberté de la femme. Les femmes ont pour ainsi dire autant de liberté que les hommes. Bien que le fait d'avoir le même niveau de liberté me paraissent tout à fait normal, il m'est aussi impensable de ne pas cité ce point comme faisant partie des raisons de séparation d'une famille. Lorsqu'on a une famille avec une personne qui fait vivre la famille par l'argent qu'il/elle rapporte et l'autre personne qui fait vivre la famille par sa présence, son temps et son travail dans le cercle familial, nous sommes dans une situation fiable : chacun à besoin de l'autre. L'autonomie gagné par les femmes entraine donc forcément un déséquilibre de cette situation, et la société doit trouver un nouvel équilibre qu'elle n'arrive pas encore à obtenir.

Ceci montre que d'un côté la société pousse les couples à se défaire, et à se refaire, soit disant pour la liberté de l'individu ou du groupe, mais au détriment de sa famille. Ce sont bien sur les enfants qui sont les premières victimes de ce genre de comportement. Je ne m'attends pas à ce que demain le respect et la famille réapparaissent dans la société. J'espère par contre que certains seront moins irresponsables et garderont en mémoire que détruire sa famille n'est pas un acte qui n'impacte que la personne, mais qui entraine de nombreux bouleversements dans son sillage. Faite attention à votre famille et c'est la société qui s'en sentira mieux.




» Commentaires


 Problemosocite » Le sens de la vie2013-06-11   

Nous n'avons pas compris cette allusion métaphorique filliée avec la periode caniculaire chez la vie des pinguins, que nous ont-ils fait ces pauvres créatures avec des ailes ne sachant pas voler. apres tout quel est le sens de la vie, sauvons les Panda !
Pourquoi notre philosophie de la vie est elle si complexe et si pessimiste ? Pourquoi ne nous satisfaisons pas des plaisirs simples de la vie ? Si unique et exeptionnel ... Certain ne peuvent pas en dire autant notament Hitler ou encore Staline. Nous ne sommes pas assez conscient que nous ne vivons qu'une seule fois, on est pas dans Mario. Cordialement, problemosocite (Dieu)



Si vous souhaitez ajouter un commentaire,
vous devez être identifié.




Page modifiée le : 21/08/2006
Site modifié le : 20/04/2014


Valid XHTML 1.0 Transitional